Al-Batûl

(Redirigé depuis Batûl)
Fâtima Az-Zahrâ (s)
Description de cette image, également commentée ci-après

La porte actuelle de la maison de Fâtima Az-Zahrâ (a), la mosquée du Prophète (s), Médine

Fille du Prophète Muhammad (s)
Surnom(s)
Titre(s)
Naissance Le 20 Jumâdâ ath-Thânîya 5 ans après la prophétie/ 614
La Mecque
Martyre Le 3 Jumâdâ ath-Thânîya 11 H/632 (différentes narrations)
Médine
Pays de résidence Péninsule Arabie
Sépulture Médine, inconnue
Âge De 18 à 28 ans (plusieurs narrations)
Famille
Généalogie Bint Muhammad (s) b. Abd Allah b. Abd al-Muttalib, b. Hâshim b. Abd Manâf b. Qusâyy
Père Le Prophète Mohammad (s)
Mère Khadîja Al-Kubrâ (a)
Frère(s)
  • Qâsîm
  • Abd Allah
  • Ibrâhîm
Sœur(s)
  • Zaynab
  • Ruqâyya
  • Umm Kulthûm
Mari L'Imam 'Alî (a)
Enfant(s)

Les Imams des chiites

Batûl (en arabe : البتول) est un des titres de Fatima az-Zahrâ (a) parce qu'elle se vouait entièrement à Dieu et elle eut le privilège de ne pas avoir de menstruation.

L’Imam Ali (a) fut surnommé [[Zawj al-Batûl]] (l’époux de Batûl), en raison de son mariage avec Fatima az-Zahrâ (a). Aussi, Batûl est un titre qui a été attribué à la Vierge Marie.

Sommaire

Lexicologie

Le terme Batûl provint de la racine « B. T. L. » (بتل) qui veut dire « couper » ou « séparer une chose d'une autre ». le mot « Batûl » est signifie : Une femme vierge qui ne désire pas d'hommes, ni le mariage (ou faire le voeu de chasteté).[1]

« Tabattul » veut dire : le fait de se vouer entièrement à Dieu , et ne se rapprocher que de Dieu. Donc le deuxième sens de « Batûl » est une femme qui se voue entièrement à Dieu[2]

La Vierge Marie, la mère de Jésus (a), fut nommée aussi « Batûl ». Ceci pourrait être dû au fait qu’elle se tenait loin des hommes[3] ou parce qu’elle n’avait pas de menstruation.[4]

Nomination

Fatima az-Zahrâ (a) fut surnommée « Batûl ». Deux raisons on été rapportées pour cette appellation :

  1. Elle fut la meilleure femme de son époque, et se vouait entièrement à Dieu.[5]
  2. Selon de nombreux hadiths, elle n’eut pas de menstruation. Et pour cette raison, on l'a nommé « Batûl ».[6]

Le Prophète (s) :

On a nommé Fatima, « Batûl », parce qu’elle est purifiée de la menstruation.[7]

Zawj al-Batûl

Batûl est le titre de la fille du Prophète (s).[8] Donc, son mari, l’Imam Ali (a) fut surnommé Zawj al-Batûl (l’époux de Batûl).

En revenant de la bataille de Nahrawân, dans un sermon, le Commandeur des croyants (a) se décrivit par ce titre.[9]

Voir aussi

Références

  1. Khalîl b. Ahmad al-Farâhîdî, Al-'Iyn, vol 8, p 124; Ibn Manzûr, Lisân al-'Arab, vol 11, p 43; Fakhr ad-Dîn at-Tarîhî, Majma' al-Bahrayn, vol 5, p 316
  2. Al-Jawharî, As-Sihâh, vol 4, p 1630; Ayatollah Makârim Shîrâzî, Tafsîr Nimûni, vol 25, p 179
  3. Ibn Manzûr, Lisân al-'Arab, vol 11, p 43; Râghib al-Isphahânî, al-Mufradât, vol 1, p 240
  4. 'Allâma Tabâtabâ'î, Tafsîr al-Mîzân, vol 3, p 206
  5. Mâzandarânî, Sharh Usûl al-Kâfî, vol 5, p 228; Fakhr ad-Dîn at-Turayhî, Majma' al-Bahrayn, vol 5, p 316; Ayatollah Makârim Shîrâzî, Tafsîr Nimûni, vol 25, p 179
  6. Al-Qundûzî, Yanâbî' al-Mawadda, vol 2, p 322; 'Allâma Majlisî, Bihâr al-Anwâr, vol 43, p 16; Ash-Shaykh at-Tûsî, Al-Amâlî, p 44; Fakhr ad-Dîn at-Turayhî, Majma' al-Bahrayn, vol 5, p 316; At-Tabarî, Dalâ'il al-Imâma, p 54; Irbilî, Kashf al-Ghumma, vol 1, p 464; Ash-Shaykh as-Sadûq, Ma'ânî al-Akhbâr, p 64; Mahallâtî, Rayâhîn ash-Shari'a, vol 1, p 18
  7. Al-Qundûzî, Yanâbî' al-Mawadda, vol 2, p 322
  8. Qummî, Bayt al-Ahzân, p23
  9. Ash-Shaykh as-Sadûq, Ma'ânî al-Akhbâr, p 58